FAIRE SES COURSES EN VRAC, TROP FACILE (2)

Les courses en vrac, trop facile ?! + un mini-ebook gratuit !

Les courses, ça vous prend la tête, c’est long et c’est la contrainte ? Découvrez quels sont les secrets pour faire ses courses en vrac simplement, rapidement et sans se prendre la tête !

FAIRE SES COURSES EN VRAC, TROP FACILE (1)

Hello mes petites plumes, j’espère que vous allez bien! Aujourd’hui je vous parle de comment simplifier ses courses en vrac ! Découvrez tous mes conseils pour que les courses ne soient plus une corvée !

Il est vrai que faire ses courses en vrac demande un peu d’organisation. Cependant, avec quelques astuces simples et efficaces, tout devient plus simple ! Aller c’est parti, voyons comment simplifier ses courses en vrac !

Les courses en vrac, à la semaine !

Faire ses courses à la semaine est selon moi super avantageux pour 2 raisons :

1. Pour gagner du temps

En réalisant vos courses toutes les semaines, vous aller plus facilement à l’essentiel. Vous savez que, dans le pire des cas, si vous oubliez quelque chose, vous pourrez l’acheter la semaine prochaine.Fini les heures à déambuler dans les rayons à chercher quoi manger : vous savez ce que vous mangez cette semaine, vous l’achetez et fini !

2. Pour économiser de l’argent

C’est une organisation qui vous permet également d’acheter moins de produits. En effet, en faisant vos courses à la semaine, vous ciblez plus facilement vos achats et allez à l’essentiel. Ainsi, c’est économies assurées : vous n’achetez que ce dont vous avez besoin et vous n’avez plus de dépenses superflues.

Optimiser sa liste de courses

Pour faire ses courses à la semaine et gagner du temps, un peu d’organisation en amont est souvent nécessaire.

1. Planifier ses repas

Bon j’avoue au début, planifier ses repas, c’est ennuyant ! Mais ça vaut le coût de prendre ce temps chez vous au calme plutôt que de le perdre pendant les courses, non ? 😋


Comment je fais chez moi ? Nous déterminons 2 gros repas de base pour la semaine et nous cuisinotons quelques « à côtés » ! Ainsi, nous n’avons que 2 vrais repas à trouver par semaine, c’est plus simple et rapide !

Suivez-moi sur Instagram pour plus de conseils, en temps réel !

2. Une liste pour les courses en vrac

Une fois les repas de la semaine planifiés, vous savez exactement ce que vous avez à acheter. Notez simplement les ingrédients de vos recettes et ce qu’il vous manque comme produits de base du quotidien et c’est parti !

Pour aller plus loin si vous faites vos courses en vrac et que vous avez besoin d’aller dans plusieurs points de vente : notez où trouver vos ingrédients et quand aller les récupérer, en fonction de vos emplois du temps !

Où faire ses courses en vrac ?

Pour faire ses courses en vrac, il est parfois nécessaire d’aller dans plusieurs points de vente. Ainsi, si vous ne trouvez pas tous vos produits dans un seul point de vente, il est judicieux d’adapter ses planning repas en fonction des points de vente. En effet, pour gagner du temps, en faisant ses courses à la semaines, il est possible de faire un roulement entre les différents points de vente.


Chaque semaine 1 point de vente et vous pouvez adapter vos repas en fonction de la semaine !

Et si vous avez besoin de conseils pour trouver une alternative sans emballage ou sans plastique pour chacun de vos produits alimentaires quotidien, j’ai rédigé un Ebook complet sur le sujet ! Un guide pour vous aider à supprimer TOUS les emballages en plastique de votre cuisine, même le fromage et les biscuits hihi 🍪

Conclusion

Voilà, vous avez tous les outils pour vous permettre de simplifier et d’optimiser vos courses ! J’espère sincèrement qu’ils pourront vous aider au quotidien à adopter le vrac, et plus largement le zéro déchet, dans votre alimentation !

Et si vous souhaitez approfondir ces notions et en savoir plus sur comment nous gérons notre organisation de courses et en cuisine, je vous ai tout regroupé dans une formation gratuite à télécharger au format PDF ! 

Qu’en dites-vous ?

Et vous ? Comment vous organisez vous au quotidien pour faire vos courses en vrac ? Avez-vous une organisation bien particulière ? Utilisez vous des outils tels que les planning de repas ou les listes de courses ? Dites moi tout ça dans les commentaires, ça m’intéresse de savoir comme vous gérez tout ça !

J’ai hâte de vous lire,
A très vite,
Clémence 🌸

3 conseils pour devenir zéro déchet, pas à pas ! + une fiche guide

3 conseils pour devenir zéro déchet, pas à pas ! + une fiche guide !

Envie de devenir zéro déchet et de vivre en accord avec vos valeurs ? Vous voulez avancer pas à pas et directement dans la bonne direction ? Découvrez mes 3 conseils pour devenir zéro déchet, pas à pas !

3 conseils pour devenir zéro déchet pas à pas

Devenir zéro déchet, pas à pas !

Réduire ses déchets et devenir chaque jour un peu plus zéro déchet commence à rentrer dans les mœurs. Nous prenons tous chaque jours un peu plus conscience des enjeux associés à notre mode de consommation.

Ainsi, pour vous aider dans ce chemin de votre vie, je vous propose mes 3 meilleurs conseils pour devenir zéro déchet, pas à pas ! Et si vous souhaitez approfondir ces notions de façon plus personnalisée, je propose une formation complète pour devenir zéro déchet au quotidien, avec un petit plus dont j’ai le secret !

C’est parti, découvrez mes 3 conseils !

1. Définir votre objectif

Un précieux conseil : définissez-vous un objectif ! Un objectif vous permettra d’établir un plan d’action pour guider votre démarche zéro déchet !

Un exemple d’objectif : réduire le plastique de votre cuisine. Fixer cet objectif vous permettra d’avoir plus de clarté dans votre transition, vous ne vous éparpillerez pas et ne gaspillerez pas votre énergie dans tout un tas de petites actions chronophages et coûteuses.

definir objectif organisaiton working girl devenir zéro déchet

2. Prioriser vos actions

Une fois votre objectif défini, celui-ci va vous aider à déterminer toutes les actions à mettre pour l’atteindre et devenir chaque jours un peu plus zéro déchet. Ainsi, mon conseil est de lister toutes ces micro-actions à effectuer, dans l’ordre.

En pratique : munissez-vous d’un carnet et écrivez tout en bas de la page votre objectif, en gros. Ensuite, listez en partant du haut et dans l’ordre qui vous semble le plus logique, toutes les actions à mettre en place pour atteindre cet objectif zéro déchet !

3. Devenir zéro déchet ne se fait pas en une nuit !

Peut importe l’objectif que vous vous êtes fixée, restez réaliste ! Surtout, n’oubliez pas que devenir zéro déchet prend du temps. On ne peut pas changer une vie d’habitudes en une nuit ni même une semaine, surtout sans aide extérieure.

Prenez donc le temps de mettre en place chacune des actions que vous avez notez. N’allez pas trop vite, restez bienveillant avec vous et félicitez-vous de chaque petite réussite ! D’ailleurs n’hésitez pas à cocher sur la fiche guide que je vous ai proposé chaque action validée et soyez-en fière !

Conclusion

Si vous avez lu cet article aujourd’hui c’est que vous êtes motivée et que vous avez envie d’avancer vers le mieux ! Cependant, plus loin que simplement réduire ses déchets, devenir zéro déchet c’est changer ses habitudes de vie et bouleverser un peu son quotidien !

C’est un beau changement qui se prépare dans votre vie, cela vous apportera, je l’espère, beaucoup de bonheur et de bien-être ! Ainsi, écoutez votre cœur, vos envies et avancez pas à pas vers votre objectif de vie engagé !

A vous de jouer !

Alors, quel est votre objectif ? Dites moi tout ça en commentaire j’ai vraiment hâte de vous lire et de voir votre motivation et vos aspirations !

N’hésitez pas à télécharger votre fiche guide et à la remplir de toutes les actions que vous allez mettre en place pour atteindre votre objectif ! Vous pouvez partager tout cela avec moi sur Instagram : je me ferai une joie de vous lire et de vous répondre !

J’espère que cet article vous a plu et aura pu vous aider,
A très vite,
Clémence 🌸

serviette hygiénique lavable ça vaut le coût zero dechet pas cher (4)

La serviette hygiénique lavable : utilisation, budget, santé, est-ce que ça vaut le coût ?

Passer au lavable pour ses règles, est-ce un bon investissement ? Utilisation, budget, santé, découvrez la serviette hygiénique lavable comme vous ne l’avez jamais vu !

serviette-hygiénique-lavable-ça-vaut-le-coût-zero-dechet-pas-cher-2-1

Marre de produire des déchets pendant vos règles ? Plus envie de mettre du plastique dans sa culotte ? Découvrez la serviette hygiénique lavable : une solution naturelle et zéro déchet pour des règles enfin respectées !

Utiliser une serviette hygiénique lavable

On utilise une serviette hygiénique lavable comme n’importe quelle autre protection hygiénique jetable classique, sauf qu’on ne la jette pas !

En effet, la serviette est composée d’un tissus imperméable très absorbant permettant d’éviter les fuites et peut être lavée ! D’ailleurs, pour en savoir plus sur la composition et le tissus des serviettes, rendez-vous ici !

serviette hygiénique lavable ça vaut le coût zero dechet pas cher _

Positionnez-la sur votre culotte, clipsez-là et c’est parti pour 12 heures de protection, maximum !

Mon conseil : changer-la dès que vous en ressentez le besoin. Je les garde personnellement maximum 5 heures. Ainsi, j’utilise 2 serviettes hygiéniques lavables par jour et 1 pour la nuit !

De fait, pour un cycle j’ai besoin de 5-6 serviettes que je lave à la main chaque jour puis que je passe en machine à 60°C à la fin de mes cycles.

A noter que dans la suite de cet article, tous les calculs présentés seront réalisés en prenant en compte l’utilisation de 5 serviettes pour un cycle.

Utiliser des serviettes hygiéniques lavables : quel budget ?

Hormis l’aspect zéro déchet largement visible grâce à l’utilisation de ce type de protection hygiénique, ce qui peut bloquer c’est le budget. En effet, en comparaison des serviettes classiques jetables, le prix n’a rien à voir !

De mon côté j’utilise les serviettes hygiéniques lavables de la marque Dans ma culotte qui coûtent 17 euros pièces tandis que le paquet de serviette jetable coûte entre en moyenne 5 euros pour une vingtaine d’unités.

Mais voyez vous même via l’exemple ci-dessous l’analyse de la rentabilité de l’investissement serviette hygiénique lavable, dans le temps !

serviette-hygiénique-lavable-ça-vaut-le-coût-zero-dechet-pas-cher-1

Ainsi, sachant que nous avons nos règles 12 fois par an, l’investissement est rentabilisé en un peu plus d’un an, deux pour être large. De plus, sur le long terme les économies sont réellement avantageuses !

Alors, c’est vrai que la première année c’est un investissement à faire ! Cependant, personne ne vous oblige à acheter les 5 serviettes le même jour. Échelonnez les achats dans l’année et ainsi, vous aurez seulement une vingtaine d’euros à dépenser de temps en temps, dès que votre budget vous le permet.

Les protections hygiéniques lavables pour la santé des femmes

Les protections hygiéniques classiques jetables sont généralement composée en partie de coton non BIO. Ainsi, différentes études ont montré que l’on pouvait retrouver des résidus de pesticides (glyphosate, entre autre) dans les protections hygiéniques.

De plus, les procédés de transformation industriels du coton pour vous permettre d’avoir des serviettes blanches nécessitent l’usages de produits chimiques, tels que du chlore. Or, en plus de l’aspect bof d’avoir du chlore dans sa culotte, il faut savoir que lors de ces procédés de blanchiment, des sous-produits sont synthétisés tels que de la dioxine, dont les conséquences sont terribles pour la santé.


Bref, je ne vais pas vous faire un monologue, si ce sujet vous intéresse je vous en parle de façon plus précise dans cette formation gratuite.

Mais voilà, le jetable c’est cracra : je conclurai comme ça, oui ! 🤣

Conclusion

Non sans blague, vous savez maintenant tout sur l’utilisation de la serviette hygiénique lavable et sur sa rentabilité ! Pour résumé, les protections hygiéniques lavables c’est plus :

  • écologique : car aucune production de déchets !
  • économique : l’investissement est rentabilisé en 2 ans max !
  • respectueux de votre santé : garanti sans produits chimiques, toxines ni pesticides !

Et vous, que pensez-vous de la serviette hygiénique lavable ?

Qu’en dites-vous ? 

  • Quel type de protection hygiénique utilisez-vous ?
  • Avez-vous revu votre justement vis à vis du prix et de la rentabilité de cet investissement ?
  • Étiez-vous au courant de la composition des protections jetables classiques ?
  • Etes-vous prête à investir dans la serviette hygiénique lavable ?

Et pour retrouver plus d’informations sur la marque Dans ma culotte et leurs produits, rendez-vous directement sur leur site !

J’espère que cet article vous a plu et aura pu vous aider,
J’ai hâte de lire vos retours, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

A très vite,
Clémence 🌸

bien_choisir_composteur (2)

Guide complet : bien choisir son composteur en fonction de ses besoins !

Envie de composter vos déchets pour réduire la taille de votre poubelle ? Mais vous ne savez pas quel composteur choisir en fonction de votre situation ? Vous ne voulez pas d’odeur, dépenser trop d’argent ou que cela vous prenne trop de temps ? Découvrez quel composteur choisir en fonction de vos besoins !

Que vous soyez en maison avec un jardin ou en appartement, même sans balcon, il y a un composteur adapté pour vous !

bien_choisir_composteur

En moyenne nos déchets organiques représentent 30% de notre poubelle. Ainsi, pour avancer dans sa démarche zéro déchet, le compost est une solution à adopter. Je vous passe les avantages du compost, vous pouvez cliquer ici pour plus d’informations. Voyons donc quel composteur choisir en fonction de vos besoins et contraintes.

Différents type de composteur

Un tas au fond du jardin

La version la plus basique et économique : un tas de compost au fond du jardin. Ainsi, entassez simplement tous vos déchets dans le fond de votre jardin.

Privilégiez un coin ombragé et faites en sorte de bien l’aéré.

bien_choisir_son_composteur

Le composteur classique

Si vous souhaitez un espace structuré dans lequel mettre votre compost, privilégiez un système clos pour celui-ci.

Le composteur en bois

Un système simple à réaliser soi-même (vidéo à l’appuie) si vous êtes un peu bricolo’, vous pouvez également en retrouver à la vente. Avec ou sans couvercle, ce type de composteur est adapté si vous avez de l’espace et donc un jardin de préférence.

bien_choisir_son_composteur

Le composteur en plastique

Plus petit que son voisin en bois, il est à privilégié si vous avez une surface plus limitée. Ce type de composteur peut-être exposé au soleil sans risque pour le compost. Toutefois, attention à la qualité du composteur que vous choisissez car la qualité n’est pas la même partout.

bien_choisir_son_composteur

Un composteur attire les rats et autres rongeurs ?

A partir du moment où tous rassembler dans un lieu extérieur tout un tas de nourriture, vous risquez d’attirer des animaux. Ainsi, il est possible que des rats ou autres rongeurs viennent manger vos aliments. Cependant, des oiseaux ou autre petits animaux peuvent aussi être attirés, naturellement… 

Or, la présence de rats liée au compost est finalement assez marginale. Une analyse effectuée par la ville de Besançon a montré que sur 234 composts installés, des rongeurs ou été aperçus sur 12 sites seulement. Bien sur le risque augmente si vous vivez à la campagne.

Toutefois, si vous ne voulez pas de rats voici deux conseils :

  • Eviter de mettre de la viande, du poisson ou du fromage dans votre composteur.
  • Grillagez autour de votre composteur

Le lombricomposteur

Un composteur à étage souvent en plastique, il accueille des vers de terre et autres petits organismes venant manger et dégrader vos déchets.
Pour en savoir plus sur le lombricomposteur, rendez-vous sur le site de Vers la terre : une mine d’information !

bien_choisir_son_composteur

C’est la solution adoptée chez les Plumes. il est dans notre cuisine et nous n’avons aucun problème : pas d’odeurs, pas d’invasion de vers ou de bestioles. Seulement quelques petits moucherons mais rien de grave à condition de bien s’en occuper.

Et petit cadeau, si vous souhaitez que je vous parraine pour et bénéficier de 10 euros de réduction sur l’achat de votre lombri’ : écrivez-moi !

Un composteur collectif

Dans les résidences, il est possible, si vous disposez d’un espace vert, d’installer un composteur (en bois ou plastique) commun. De plus, il est également possible d’amener ses déchets dans un point de collecte, dans des magasins BIO le proposant par exemple. 

Enfin, vous pouvez également vous rendre dans une déchetterie où un espace pour le compost est mis à disposition.

bien_choisir_son_composteur

Bilan : comment choisir son composteur

J’ai de la chance, le choix est vaste ! Je peux choisir un :

  • tas de compost dans le fond de mon jardin (sauf si trop petit jardin)
  • composteur en bois ou en plastique
  • lombricomposteur dans le garage, la cave ou la cuisine
  • composteur collectif chez moi (avec mes voisins) ou avec un magasin BIO par exemple

Je suis limitée pour le compostage classique mais je peux avoir un :

  • petit composteur en plastique sur le balcon
  • lombricomposteur sur le balcon, dans la cave ou la cuisine
  • composteur collectif dans ma résidence ou dans un magasin BIO par exemple.

Le choix se réduit mais je j’ai tout de même des solutions efficaces :

  • lombricomposteur sur le balcon, dans la cave ou la cuisine
  • composteur collectif dans ma résidence ou dans un magasin BIO par exemple.

Adieu le lombricomposteur mais je peux utiliser un :

  • composteur collectif dans ma résidence ou dans un magasin BIO par exemple.

Note spéciale lombricomposteur

Si vous choisissez d’opter pour un lombricomposteur, faite attention à bien nourrir les vers. En effet, certains aliments sont à bannir car ils risqueraient de les tuer !

Et gardez en mémoire :
1 poignet d’aliments ajoutés = 1 poignet de carton !

que mettre dans son lombricomposteur

Se faire offrir ou rembourser son composteur ou lombricomposteur

Se faire offrir son composteur par la mairie

En fonction de votre ville, agglomération ou région, vous pouvez avoir accès gratuitement (ou moyennant un faible somme) un composteur. Ainsi, si vous avez un jardin ou une résidence avec un espace vert : vous pouvez adresser une demande !

Pour plus de renseignement, tapez simplement « avoir un composteur gratuitement + « votre ville »  » dans votre moteur de recherche !

Se faire rembourser une partie de son lombri’

En fonction de votre ville, agglomération ou région, vous pouvez faire une demande pour vous faire rembourser une partie du montant de l’achat de votre lombricomposteur. A Montpellier par exemple la Métropole vous rembourse 50 euros. A noter que dans dans certaines zones, un lombri peut même vous être offert !

De nouveau, pour plus de renseignement, tapez simplement « remboursement lombricomposteur + « votre ville »  » dans votre moteur de recherche !

Conclusion

Voilà vous savez tout ! Vous êtes prête pour vous lancer dans le compost, peut importe votre situation et vos contraintes.

Et vous, dites-moi : avez-vous un composteur chez vous ? Quel type avez-vous choisi et pourquoi ? Si vous n’en avez pas encore : est-ce que cet article vous a aidé à faire un choix ? Partagez-nous tout ça dans les commentaires!

J’ai hâte de vous lire,
A très vite,
Clémence 🌸

astuces zero dechet

3 astuces zero dechet auxquelles on ne pense jamais

Envie de devenir un peu plus zero dechet au quotidien ? Le tout sans vous prendre la tête ? Découvrez 3 astuces zero dechet simples auxquelles on ne pense jamais !

astuces zero dechet

Devenir zero dechet apparait souvent comme quelque chose de compliqué, un mode de vie contraignant et demandant beaucoup de temps et d’énergie. Or, il est très facile d’intégrer quelques astuces zero dechet simples et rapides qui feront une grande différence !

Découvrez 3 astuces zero dechet auxquelles on ne pense jamais !

1. Les bananes, un cadeau de la nature !

STOP : ne jetez plus vos peaux de bananes ! En effet, celles-ci sont riches en nutriments et sont un excellent engrais naturel (et économique) pour vos plantes !

Le potassium contenu dans les bananes et va apporter vigueur et vitalité à vos plantes ! De plus, cela va aussi renforcer leurs défenses face aux maladies et ainsi favoriser leur croissance.

Comment transformer ses bananes en engrais naturel ?

astuces zero dechet banane

Psst : une autre petite astuce zero dechet !

Avant de les mettre dans de l’eau, utilisez la peau de la banane pour dépoussiérer vos plantes ! Simplement, frottez l’intérieur de la peau de banane sur vos plantes et elles brilleront de mille feux !

2. Le jus de cuisson : élixir précieux.

Deuxième astuce zero dechet, toujours dans la cuisine. Ne jetez plus vos eaux de cuisson ! En effet, quand vous cuisinez vos aliments à l’eau, même si cette technique limite les pertes de vitamines et nutriments, une partie de ceux-ci se retrouvent dans l’eau de cuisson !

Ainsi, dans une optique zero gaspillage : récupérez cette eau riche en nutriments. Il existe différentes utilisation à faire en fonction des aliments que vous avez cuisinez. Par exemple, l’eau de cuisson du riz ingérée est riche en fibres et viendra faciliter votre digestion.

Attention cependant à consommer des aliments BIO avant de boire l’eau. En effet, sinon vous ingèrerez un cocktail de pesticides et les effets seront moins sympa !

Enfin, si vous n’êtes pas motivée à boire l’eau de cuisson : donnez-là à vos plantes ! Laissez la simplement refroidir puis arroser vos plantes avec : elles en raffoleront et vous le rendront.

3. Les agrumes, vos meilleurs alliés

Enfin, la dernière astuce : recyclez vos épluchures d’agrumes pour en faire un nettoyant ménager. Une astuce zero dechet simple, efficace et surtout tellement économique !

Alors, à tous les fans de mojito l’été qui ne peuvent pas mettre leurs citrons dans leur lombricomposteur : j’ai la solution !

astuces zero dechet

Ainsi, conservez vos épluchures d’agrumes et faites les tremper dans du vinaigre blanc pur. En effet, le vinaigre blanc est un excellent produit ménager multi-usage et super économique ! Enfin, grâce au citron, adieu la forte odeur du vinaigre et place à une délicieuse odeur de citron (ou autre agrume) !

De quoi, presque, se souvenir de son mojito en faisant le ménage 🍋

Et vous, quelles sont vos astuces zero dechet ?

Et vous, dites-moi : quelles sont les petites astuces zero dechet que vous faites au quotidien ? Quels sont ces petits gestes dont vous êtes la plus fière ? Et connaissiez-vous ces 3 astuces zero dechet souvent oubliées dont je vous ai parlé ? Dites-moi tout ça dans les commentaires!

Et en attendant de vos nouvelles, je vous dis à très vite,
Clémence  🌸